Le jeûne intermittent effet de mode ou réelle bénéfice

Epine dans le pied. Que penser ? Allez-on googelise le concept. Noyés d’informations. Résultat :  bénéfique ? Grosse bêtise pseudo-scientifique sur fond d’effet de mode ?

Le jeûne intermittent qu’est ce que sait?

Le jeûne intermittent est un terme englobant une famille de régimes alimentaires consistant à alterner des périodes de jeûne et des périodes d’alimentation normale. Ce type de régime peut permettre de diminuer le poids et la masse grasse.

il existe 3 catégories de régime intermittent :

  • Le jeûne complet ou jeûne hydrique, il s’agit de consommer seulement de l’eau où des boissons non caloriques comme le thé ou le café, les jours de jeûne. Il faut alors alterner jour de jeûne et jour d’alimentation normale.  La durée du jeûne peut varié de 12h jusqu’à 48h.
  • La restriction d’énergie intermittente / le jeûne alterné. Il s’agit d’avoir une alimentation normale pendant 5 jours et de restreindre les calories de 20 % (environ de 600 calories) les 2 autres jours, de jeûne. Ce jeûne est censé diminuer les variations d’humeur et être davantage toléré que le jeûne complet.
  • L’alimentation en temps restreint : il s’agit d’avoir une alimentation pendant un temps restreint chaque jour. Par exemple il s’agit de jeûner pendant 16h chaque jour et ne manger que pendant les 8h restantes, et il existe des variantes avec 12h de jeûne et 12h d’alimentation ou 23h de jeûne et 1h d’alimentation.

de mon côté je recommande le jeûne hydrique.

Avantages  Inconvénients 
simple a mettre en oeuvre avec horaires précises et instructions simples certaines personnes ne parviennent pas respecter ces jeûnes, risques d’effets inverses, troubles alimentaires
alimentation a volonté vie sociale a adapter en fonction du jeûne
perte de poids alimentation
pour certaines personnes regain d’énergie métabolisme qui peut être perturbé :maux de tête, constipation…

Témoignage:

Patricia et moi, clientes de Julien, on vous explique ce qu’on en pense de cette affaire :

Frédérique, 50 ans, cadre en recherche, un enfant, 20 kilos en moins à ce jour :

Après quelques semaines de travail avec Julien, il me propose un jeûne léger temporaire et sporadique de 17h00 au réveil. (Pfff me dis-je.) et insiste pour que je mange 2 œufs le matin. Et (re-Pfff).

Mince tout est inversé. Tels les hommes préhistoriques, je jeûne le matin par pure absence de sensation de faim. J’essaye quand même de manger le matin et le faire contraire le soir. C’est l’échec. Je grignote à Minuit. En prime, je prends un risque. Si je combine en après-midi les facteurs : stress, soleil, hormones, faim : c’est la migraine assurée. (Maladie neurologique incurable qui touche 15% de la population).

Alors, j’arrête de me faire violence et je prends à la place et en milieu de matinée un verre de protéine au chocolat ou pistache…Et j’aime. Julien valide. Ce que ça démontre ? C’est que non seulement il faut s’écouter et qu’un coach sérieux en écoute active, ne refuse pas la méthode qui vous convient. Pas de Diktat, on n’est pas tous Yannick Noah qui jeûne une semaine par an. (Whoua. et respect)

Patricia, 56 ans, ménopausée depuis 3 ans, chef d’entreprise, très active, un enfant, maman très engagée, 14 kilos en moins.

Elle pratique le jeûne intermittent en phase de stabilisation. Pas de repas entre 17H00 et 08H00.      Le plus : maintien du poids actuel depuis 6 mois. Son système digestif est au repos une nuit et son ventre est plat le matin. Du bien-être donc.

Le plus plus : contrebalancer un excès de dîner entre amis ou famille, les fêtes etc…On doit se faire plaisir de temps à autres non ?

Sur les précautions d’usage :

Limiter le jeûne à 1 fois semaine et pas le même jour, sinon, le corps (ce petit pervers) s’habitue et le métabolisme en enraye les effets bénéfiques.

Boire de l’eau citronnée pour calmer la faim et drainer les toxines du sang.

Voilà ce qu’on en pense nous clientes en accord avec Julien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *